Back to All Events

EXPOSITION COLLECTIVE


  • Galerie 42b 1, Rue Notre Dame de Nazareth Paris, Île-de-France, 75003 France (map)

CONTROL AND DISORDER

ELLIOTT ROUTLEDGE (FUNSKULL) . GARY STRANGER . GEORGIA HILL . PREF . WILLIAM LACHANCE

du 14 au 22 décembre 2018 et du 3 au 19 janvier 2019


L'exposition "CONTROL and disorder "

Attentive aux nouveaux territoires de l’abstraction, la Galerie 42b convie cinq artistes internationaux à l’occasion d’une exposition inédite en France, CONTROL and disorder.

Elliott Routledge, Gary Stranger, Georgia Hill, Pref et William Lachance, tous témoignent d’une parfaite maîtrise dans l’exécution de leurs travaux. Contours ciselés, rigueur de la composition. Ils ne laissent aucune place à l’improvisation. Pourtant, à travers leur idiome, chacun d’eux jette un trouble en poussant l’observateur à interagir directement avec la toile.
Car le langage est un ensemble d’énigmes visuelles. Une partition de formes faites de courbes et de lignes que nous déchiffrons à l’instinct. On comprend d’ailleurs le sens d’un mot à la minute où notre regard se pose sur son ossature. Sans même y réfléchir, on vient agrafer par dessus une idée, un concept, des images qui convoquent elles-mêmes des émotions. Le langage fait sens.
Mais lorsque qu’il nous est étranger, le processus d’interprétation s’enraye. L’écriture devient alors une suite de notes sibyllines. Pour l’appréhender, il faut être attentif aux formes qui s’assemblent ou se distendent, aux pleins et aux vides, liés et déliés. Le langage pictural nous « absorbe » comme l’induit Gary Stranger avec sa typographie à la fois rigide et légère.
L’artiste britannique explore le champ lexical à la manière d’un architecte, inventant des structures complexes, entre minimalisme et ingénierie. Cette géométrie de la pensée se rencontre également chez le plasticien Pref, lui aussi originaire du Royaume-Uni, qui sculpte des phrases vernaculaires en 3D dont le sens nous échappe.
De cette faculté à transcender les frontières entre art graphique et beaux-arts, l’Australien Elliott Routledge a tiré un travail basé sur les mots. En cherchant un équilibre entre les motifs populaires et les formes abstraites, il célèbre l’enfance, cet âge révolu où l’expression, quelle qu’elle soit, était non préméditée. Plus volubile, plus vibrante, la peinture de l’Américain William Lachance s’apparente davantage à une exploration matérielle de ses pensées et aspirations.
L’Australienne Georgia Hill s’impose quant à elle comme un trait d’union dans cette exposition. Proche de l’art cinétique, elle fait écho au graphisme présent dans la nature et nous exhorte à travers de discrètes sentences à renouer avec notre environnement.

Entre grande maîtrise et léger trouble, langage et interprétation, CONTROL and disorder confirme l’ascension de ces artistes appliqués qui brouillent les pistes, se jouent des règles, pour mieux transmettre l’essence de leur peinture. 

Texte écrit par Elodie Cabrera

Galerie 42b - 1 rue Notre Dame de Nazareth 75003 Paris

Earlier Event: November 16
NELIO